Un magazine de La Petite Fabrique du Web - Éditions
Espace de recherche

La côte des abers

Catégories : Finistère (29) | Sentiers côtiers
Localiser Imprimer Twitter Facebook Google Plus
Bateaux de plaisance dans l'aber Ildut
Bateaux de plaisance dans l'aber Ildut
Plage de l'aber Benoît
Plage de l'aber Benoît
Pont de Krac'h ou pont du diable
Pont de Krac'h ou pont du diable, aber Wrac'h

Sur la côte nord du Finistère au-dessus de Brest, des formations géologiques de plusieurs milliers d’années font la singularité des lieux, ce sont les abers.

En quelque sorte fjords bretons, ce sont de longues et étroites avancées de la mer sur les terres, dont le niveau est régulé au rythme des marées. Ils sont également alimentés par de petits fleuves qui viennent s’y disperser dans les eaux marines. Des phares, des moulins, des manoirs, des ports et de nombreux espaces naturels préservés les encadrent, pour le plus grand plaisir des plaisanciers et des randonneurs avec notamment le sentier côtier GR34.

L’aber Ildut et sa carrière de granit

D’une longueur de 4 km, cet aber tire son nom Ildut d’un saint gallois qui y aurait débarqué à son arrivée sur le territoire breton. L’aber Ildut bénéficie d’une renommée nationale grâce à la présence de carrières de granit dont les rochers extraits possèdent une bonne résistance à l’érosion et une belle couleur. Ces propriétés ont séduit des architectes qui les ont utilisés pour le piédestal de l’obélisque de la Concorde. La roche extraite a ainsi été acheminée jusqu’à Paris par voie maritime à partir de l’aber. Un sentier d’interprétation ponctué de panneaux explicatifs permet de visiter les carrières de Kerglonou, accessibles et indiquées sur la rive sud.

Le GR34 fait le tour complet de cet aber, permettant de découvrir entre autres des zones humides riches en biodiversité, le manoir de Bel air à Brélès construit aux XVIe et XVIIe siècles avec un aspect défensif témoignant de la forte fréquentation commerciale de l’aber. À Lanildut, de belles demeures d'armateurs des XVIIe et XVIIIe siècles sont à découvrir et aux alentours on peut observer de nombreux anciens fours à goémons. Cette cité est d’ailleurs encore aujourd’hui le premier port goémonier (récolte d’algues) d'Europe.

L’aber Benoît et ses moulins

Longeant plusieurs communes sur 8 km, l’aber Benoît est, dans les siècles passés, le lieu d’implantation de nombreux moulins dont certains sont visibles de nos jours. Les visiteurs peuvent apprécier le patrimoine naturel et historique avec par exemple : la chapelle Loc-Majan, le menhir de Lann al louarn à Plouguin, la dune de Corn ar Gazel et Tréompan avec sa flore et sa faune caractéristiques, ainsi que la Maison des Abers à Saint-Pabu.

L’aber Wrac’h, le plus étendu

Encaissé dans les terres sur environ 30 km, l’aber Wrac’h est le plus long. À son embouchure se trouve tout un archipel de petites îles. Sur l’île Vierge se dresse le phare en pierres le plus haut du monde avec ses 82 mètres. On peut le visiter à l’occasion d’une excursion en bateau à partir du port de l’aber Wrac’h. Une autre île accessible à pied à marée basse abrite les vestiges du fort de Cézon, ancienne fortification Vauban du XVIIe siècle.

Quelques autres curiosités peuvent être découvertes autour de l’aber tel que le menhir de Menozac’h recouvert à marée haute sur la commune de Plouguerneau, ou encore le pont submergé de Krac’h, également appelé pont du Diable selon la légende et qui relie autrefois Lannis à Plougerneau.

À Landéda, l’aber Wrac’h a creusé une baie, délimitée par la presqu’île Sainte-Marguerite, qui porte le joli nom de baie des Anges. Les conditions particulières en font une base appréciée pour la pratique du kitesurf ou du windsurf. L’aber accueille également un port de plaisance d’où partent des excursions touristiques en navettes. Une activité économique importante : l’ostréiculture, qui commence à s’y développer à partir du XXe siècle.

Circuits, idées, pour en savoir plus

Un circuit aménagé, le Véloroute des Abers, permet de rejoindre le port de l’aber Wrac’h à partir du nord de Brest sur la commune de Gouesnou, pour une distance de 35 km.

Pour en savoir plus sur les abers, rendez-vous sur le site internet de la Maison des abers à Saint-Pabu.

Découvrez le site de l’office de tourisme du Pays des Abers avec des circuits de randonnée pour de petites et grandes distances entre l’aber Benroît et l’aber Wrac’h.

© Un article de Sébastien Champagne - Pays de Bretagne
Crédits photos : Wikimedia Commons
Publié le : 09 mars 2017

La côte des abers, à proximité

Hôtels, restaurants, campings, fermes auberges, gîtes, meublés et chambres d'hôtes :
Retrouvez-nous sur... En France Et aussi...
Pays de Bretagne ® | ISSN 2260-6262 | Un magazine de La Petite Fabrique du Web - Éditions
Accueil | Contact | Annonceurs, passez une publicité sur le site | Votre fiche dans le carnet d'adresses | Mentions Légales
© Pays de Bretagne 2012 - 2017 | Tous Droits Réservés - Reproduction interdite | Un site conçu par La Petite Fabrique du Web
L'invitation au voyage
Découvrez le cœur de la Bretagne
Mille et une visites, un patrimoine riche
Merveilleuse côtes bretones

Pays de Bretagne est le site dédié aux promenades et aux lieux de curiosité de la Bretagne : sentiers du littoral, plages, îles, forêts, châteaux, églises...
Les passionnés de nature, de balades, de découvertes, trouveront des idées pour découvrir la région.
X

Recevoir des idées de sorties en Bretagne avec la newsletter !